L’esport, un phénomène planétaire

10 septembre 2019

L’esport késako ? 

Depuis quelques années un nouveau sport perce les écrans : l’esport. C’est le lien entre le sport et les jeux en réseaux. 

Pour la petite histoire, le monde du sport électronique commence son développement à la fin des années 80 avec l’apparition des premiers jeux en ligne en multi-joueurs. C’est dans les années 2000 que l’activité se structure, que les tournois se multiplient et que le montant des récompenses promises aux vainqueurs explosent. 

Qui pratique l’esport?

L’esport est accessible à tous sur de nombreux supports numériques différents. Vous pouvez le pratiquer chez vous sur votre console ou sur votre ordinateur, à l’extérieur depuis votre smartphone ou votre tablette ou encore à l’occasion de grands événements e-sportifs organisés dans des salles de réception de toutes tailles. 

Les jeux vidéos compétitifs sont variés dans leur style et dans la difficulté de prise en main. L’augmentation considérable du nombre de pratiquants et de tournois organisés ont  abouti à la création d’équipes professionnelles.

Quel modèle économique ?

Le développement exponentiel de l’esport a permis aux meilleurs joueurs et aux plus ambitieux de pouvoir faire de cette pratique un vrai métier.

Les sites internet et applications comme Twitch par exemple diffusent et retransmettent pour le grand public les entrainements quotidiens des gamers et leurs performances lors des tournois ponctuels. Aujourd’hui, des millions de personnes observent et suivent avec attention les parties disputées en ligne. Ces plateformes de streaming génèrent des revenus considérables grâce notamment aux placements publicitaires opérés par les marques et  les annonceurs.

Voici quelques chiffres marquants :

  • Au 23 novembre 2016, ils sont 277 joueurs professionnels à gagner 100,000$ à 50,000$ annuel.
  • Le record absolu d’auditeurs simultanés sur la plateforme Twitch est détenu par l’ ELEAGUE Major grand Final. C’est une compétition de Counter-Strike qui a réuni 1 026 000 personnes simultanément
  • En septembre 2017, à l’AccorHotels Arena de Paris s’est déroulée la finale de la compétition League of Legends. Un évènement qui a rassemblé près de 675 000 personnes et qui a généré 17 millions d’euros
  • 3 000 000 $, c’est le gain remporté par le vainqueur, âgé de 16 ans, de la coupe du monde Fortnite en 2019.

Il est d’ailleurs fort probable que dans les années à venir, l’E-sport entre dans une nouvelle dimension en intégrant les Jeux Olympiques.

Et l’esport à Toulouse ? 

Depuis une dizaine d’années, de grands événements esport se déroulent dans des salles de concert ou dans des stades avec des milliers voir des millions de spectateurs. 

À Toulouse, la réalisation du projet ICÔNE témoigne de la professionnalisation et du fort développement de ce sport. Ainsi, un complexe de 16 000 m2 entièrement dédié à l’esport verra le jour en 2022. Ce complexe s’inscrit dans la dynamique de progression des clubs professionnels. Il sera équipé des dernières technologies et aspire à devenir le centre de développement du e-sport en France. 

Article rédigé par Romain BONNET
Chef de projet en alternance chez LEAD